La Petite fille au ballon

Œuvre majeure de Banksy, La petite Fille au ballon a été mise aux enchères lors d’une vente se déroulant à Londres, dans la maison Sotheby’s de la capitale anglaise, le 5 octobre dernier.

Estimée à environ 300 000 euros, l’œuvre est adjugée vendue pour 1,2 millions d’euros après de multiples enchères.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Going, going, gone…

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

L’enchère conclue, les choses s’emballent. Une alarme retentit, un mécanisme s’active. Celui-ci était placé dans le cadre. La toile glisse alors vers le bas, tel un document dans une broyeuse papier. L’œuvre est découpée en fines lamelles et seul le ballon rouge, situé dans la partie haute du tableau, reste intact.

Les coulisses d’un acte prémédité

D’après la dernière vidéo postée par l’artiste sur son compte Instagram, Banksy préparait ce coup depuis plusieurs années. Il explique dans celle-ci comment il a créé une broyeuse papier dissimulée dans le bas du cadre dans l’hypothèse où son œuvre serait mise en vente aux enchères. À ce jour la question reste en suspens : l’œuvre a t-elle pris ou bien perdu de sa valeur à la suite de ce coup de génie ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

. « The urge to destroy is also a creative urge » – Picasso Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

Une communication surfant sur la vague

C’est le cas de McDonald’s qui a profité de ce buzz artistique pour réaliser une communication opportuniste.

Source : Adweek

Alexis Boudal

Alexis Boudal

Cultivant un attrait pour le design, en ce qu’il a de réactif et de créatif, j’ai développé mes connaissances pour les outils de PAO et d’UX en tant qu’autodidacte.

Laissez un commentaire

Copyright © 2018
Alexis Boudal
Réalisé avec WordPress
Tous Droits Réservés

Mentions légales