4000 navires ont été peints lors de la Première Guerre mondiale, de façon à brouiller les détections des sous-marins ennemis. Quand l’art contre-attaque !

Le Dazzle Painting, c’est quoi ? 

Le Dazzle Painting tire son nom de l’anglais Dazzle signifiant embrouiller. Cette technique de peinture destinée au camouflage est utilisée durant la première Guerre Mondiale, dans le but de dissimuler les navires et de les protéger des tirs ennemis d’artillerie et des tirs de torpilles.

Inventé par l’artiste Norman Wilkinson, ce camouflage permet d’empêcher l’estimation précise de la position et le cap du navire à l’ennemi. Les motifs peints sur la coque du bateau, composés de formes géométriques et de couleurs contrastées, brisent la silhouette du navire.

Utilisée entre 1917 et 1918, cette technique deviendra par la suite, notamment lors de la seconde Guerre Mondiale, complètement obsolète de part l’apparition de nouvelle technologie comme le radar.

Le Dazzle Painting raconté par Arte 

Les mécanismes du Dazzle Painting

Le principal objectif de ce camouflage est d’empêcher à l’ennemi de déterminer avec précision le type de navire utilisé, ses dimensions, sa vitesse et son cap.

Il ne dissimule pas le bâtiment dans son ensemble, mais crée une illusion d’optique qui perturbe la vision des observateurs. Ceux-ci utilisaient à l’époque des télémètres mécaniques, rendant alors impossible l’identification et le calcul de coordonnées exactes pour les tirs d’artillerie ou de torpillage.

En savoir plus sur Wikipédia

Une question à propos de l’article ? Un projet ? Contactez-moi

Contactez-moi
Alexis Boudal

Alexis Boudal

Cultivant un attrait pour le design, en ce qu’il a de réactif et de créatif, j’ai développé mes connaissances pour les outils de PAO et d’UX en tant qu’autodidacte.

Laissez un commentaire